emi-sphere.blog4ever.com

Emi-sphere

Poèmes


Bonne année à tous

.

 


20/01/2020
0 Poster un commentaire

SDF

.

Au début il ne put supporter l'attente

IL ne comprenait pas les nuages brisés

L'écho de la mer s'était rapproché

Il rêvait d'une aube éblouissante

Au début il ne put supporter l'attente

 

Au début il marchait sur les boulevards

Il voyait de l'encre teinter les trottoirs

ET le rêve couler sa vaine transparence

Autour des passants abrutis de silence

Au début il marchait sur les boulevards

 

Il avait faim il grelottait peut-être

Il voyait le matin paresser aux fenêtres

Emmitouflé de lune et couleur de chagrin

Il écoutait le vent gémir dans les jardins

Il avait faim il grelottait peut-être

 

Il a fermé les yeux au lever du soleil

Quand la rue se défait des brumes du sommeil

Il n'entendait plus rien des bruits de la cité

Son sang avait rougi la crasse des pavés

Il a fermé les yeux au lever du soleil

 

SDF

 


01/05/2019
0 Poster un commentaire

Climatique

Il a neigé sur les glycines

L'hiver efface le printemps

Le pré se ride sous le vent

Le gel blanchit les aubépines

 

Les hirondelles crient famine

Posées à peine sur leur fil

Et les feuillages dodelinent

Sous la perverse pluie d'avril

 

Le mois de mai emmitouflé

Ne laisse aux nid qu'un peu de givre

Brise les cœurs à peine nés

De la rose en mal de vivre

 

Sur les semailles avortées

Juin a versé un feu violent

Et la nature dévastée

Dans les matins incandescents

Rendra son âme au ciel brûlant

 

Il neige sur les hirondelles

Le givre brûle les rosiers

L'arbre se pare d'étincelles

Et tout juillet est un brasier

 

Août promène au fil des jours

D'improbables saisons

On ne sait plus si c'est l'été

Ou février sur le retour

 

Novembre même se confond

A la venue de nos printemps

Décembre se morfond

En attendant des matins blancs.

 

Il a neigé sur les glycines...

 


01/05/2019
0 Poster un commentaire

Après

J'irai dormir sur une terre

Où le temps ne s'écoule plus

Un pays sans foi ni cimetière

Où reposent mes disparus

 

J'irai poser mes membres las

Dans un pays de mousses bleues

Et j'oublierai tous mes combats

Dans les forêts de mes aïeux

 

J'écouterai les chants d'oiseaux

Et la musique des rivières

Je comprendrai le sens des mots

Et je pourrai enfin me taire

 

Et comme un souffle à vos oreilles

Mon cœur battra encor pour vous

J'inventerai des merveilles

Je serai votre garde fou

 

APRES

 

 

 


01/05/2019
0 Poster un commentaire

Incompréhension

Je ne sais pas comment écrire

Comment décrire mes pas errants

Je ne sais plus même sourire

Ni retrouver mes yeux d'enfant

 

Il est trop tard pour essayer

De comprendre où s'en va le monde

Il est fané le temps des rondes

Et les rêves s'en sont allés

 

Je ne sais plus comment crier

Comment ouvrir à ma colère

Une porte pour s'apaiser

Une sortie vers la lumière

 

Ils sont partis tous les acteurs

Qui labouraient souvent la terre

Pour y semer un peu de fleurs

Et nous faire oublier la guerre

 

Je ne sais pas comment pleurer

Sur quelle tombe aller me taire

J'ai oublié quelle prière

Pouvait peut-être me consoler

 

Je ne sais plus si j'ai rêvé

Si j'ai vécu si j'ai perdu

Je ne sais plus si j'ai voulu

Me délivrer de mes prisons

Je ne sais plus si je suis né

 

INCOMPREHENSION

 


01/05/2019
0 Poster un commentaire


Cache refresh
Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser